Description du projet

traitement cafards blattes

Les blattes, plus connues sous le nom de cafards, sont omniprésentes dans nos habitats, restaurants et autres locaux commerciaux. Les blattes véhiculent de nombreux organismes pathogènes et sont source de réactions allergiques. La présence de blattes est indésirable dans les locaux où des aliments sont stockés, transformés ou utilisés.

Les cafards se déplacent sans difficulté lors du transport des denrées alimentaires et se reproduisent très rapidement. Pour une meilleure efficacité de traitement, il est recommandé de traiter l’ensemble du bâtiment et non pas un seul local ou un seul appartement.

De quoi les blattes ont-elles besoin pour proliférer ?

Les blattes ont besoin de 4 ressources spécifiques pour survivre et se développer :

  1. Nourriture
  2. Eau
  3. Chaleur
  4. Abri

Quels types de blattes prolifèrent en Suisse ?

En Suisse nous rencontrons principalement 6 types de blattes :

  • Blattes germaniques
  • Blattes rayées
  • Blattes orientales
  • Blattes américaines
  • Blattes forestières ou sauvages

La blatte germanique est la plus couramment aperçue chez nous.  Elle a besoin d’une température élevée et prolifère principalement en intérieur. Les blattes germaniques ont un cycle de vie d’environ 170 jours. Leur fréquence de ponte est de 30 à 40 œufs toutes les 2 semaines. Elle est principalement présente dans les cuisines et les salles de bains.

Elle est suivie de la blatte orientale, qui quant à elle, vit autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Celle-ci vient principalement des canalisations et sa présence est récurrente. Seuls des traitements d’entretien annuel sont efficaces.

Ces 2 espèces ne sortent que de nuit pour se nourrir.

La blatte rayée, prolifère autant dans les cuisines et salles de bains que dans les autres pièces moins humides comme le salon, les chambres, les bureaux, etc.

La blatte forestière ou sauvage vient de l’extérieur et ne proliférera pas dans votre habitat. La pose d’une protection physique telle qu’une moustiquaire est la meilleure des protections. Il n’est pas nécessaire de traiter ce type de blattes.

La blatte américaine n’est pas très répandue en Suisse, mais il reste possible d’y être confronté. Elle est reconnaissable de par sa taille importante.

Comment identifier une infestation de blattes ?

Idéalement, il faut rechercher les blattes de nuit. Vous pouvez aussi rechercher des excréments ou d’anciennes oothèques.

Il est aussi possible de déposer des pièges afin de pouvoir identifier le type de blattes responsables de l’infestation.

Le manque d’hygiène est-il responsable d’une infestation de blattes ?

L’hygiène n’est pas directement en rapport avec une infestation de blattes. Cependant, en cas de manque d’hygiène, l’infestation sera plus difficile à contrôler. En effet, une hygiène adéquate permettra de limiter les sources de nourriture et donc de favoriser le contact avec les appâts déposés.

Comment savoir à quel type de blattes ai-je affaire ?

En cas d’infestation, nous conseillons à nos clients de mettre de côté un spécimen afin que nous puissions l’identifier et proposer un traitement adapté au type de blattes concerné.

INSECTIS intervient pour le traitement des blattes (cafards) dans les cantons de Vaud, Genève et Fribourg.